Auteur Sujet: [Vampires] Alliances et Coteries Parisiennes  (Lu 513 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Benoist

  • Cthulhu Fthagn! Ph'nglui mglw'nfah Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn!
  • Global Moderator
  • Survivant
  • *****
  • Messages: 4923
  • I won D&D, and it was ADVANCED!
    • Benoist P. sur Facebook
[Vampires] Alliances et Coteries Parisiennes
« le: 27 octobre 2011, 20:09:58 »
Si les Clans Parisiens sont les familles du sang des damnés de Paris, les Alliances elles sont leurs mouvements philosophiques, politiques et religieux.

Ces mouvements se déclinent en pratique au travers de coteries, ou groupes de vampires qui s'allient ensemble parce qu'ils partagent les mêmes buts, la même vision, les mêmes tendances philosophiques, et/ou parfois, les mêmes refuges. Quand plusieurs coteries s'accordent ensemble sur des principes qui se protagent non seulement au travers d'un domaine particulier, mais aussi des domaines qui l'entourent, jusqu'à former un mouvement reconnaissable comme tel dans le monde des ténèbres, on parle alors d'une Alliance.

Il existe cinq principales Alliances à Paris. Ce ne sont pas les seules qui existent dans le monde des ténèbres, mais ce sont certainement les plus reconnues parmi les damnés.

Deux alliances en particulier sont plutôt poliques, ou idéologiques :

L'Invictus, d'abord, est une grande alliance qui supporte la tradition, le système féodal vampirique, et les droits du sang des aînés sur les plus jeunes vampires. C'est une alliance monolithique avec un certain nombre de préceptes auxquels tous les vampires membres adhèrent ipso facto.



A l'inverse de l'Invictus, et opposé à ses préceptes, on trouve le Mouvement Carthien, qui est plus une énorme nébuleuse de coteries avec des opinions et des moyens forts différents les unes des autres qui veulent toutes changer les choses d'une manière ou d'une autre, essayer d'autres formes de gouvernements vampiriques, réorganiser leurs sociétés pour de vastes raisons différentes, progressistes, socialistes, fascistes et bien d'autres encore.



Parallèlement aux alliances politiques, on trouve des alliances qui sont elles plutôt spirituelles, ou religieuses :

La Lancea Sanctum est une religion fortement conservatrice, basée sur la légende Chrétienne de Longin, le légionnaire qui perça le flanc du Christ lors de la Crucifixion et devint un vampire, d'après les légendes Sanctifiées. Très comparable et souvent alliée à l'Invictus, la Lancea Sanctum à son propre Livre Saint, le Testament de Longinus, et une liturgie qui en découle à laquelle les Vampires Sanctifiés sont censés tous adhérer implicitement.



A l'inverse, le Cercle de la Vieille est une collection de cultes et de coteries qui ont en commun un attachement aux traditions polythéistes et animistes qui ont précédé l'Eglise de Rome. Ils s'accordent généralement sur une vision numineuse, archétypale du vampire, et rejettent la notion qu'ils seraient tous "damnés" par un Dieu unique quelque part. Les cultes sont divers et variés, d'influence celtes, égyptiennes, babyloniennes, et bien plus encore, et se rattachent généralement à un triptique féminin qui définirait pour eux la nature vampirique (la Vierge, la Dame et la Vieille/Sage Femme), mais les exceptions même vis à vis de ce principe sont légions.



La dernière alliance qui mérite d'être mentionnée est plus comparable à une société secrète qu'à un quelconque mouvement politique ou religieux. Il s'agit de l'Ordo Dracul, fondé par Vlad l'Empaleur lui-même, selon les légendes de l'Ordre. Les Dragons, comme on les surnomme, ont une vision de la condition vampirique qui mêle sciences occultes, philosophies transcendantales et sciences tout court. Le but des Dragons est de sublimer la condition vampirique, et à terme, l'espèrent-ils, de s'en libérer complètement. L'Ordre emploie une hiérarchie stricte, une forte discipline et un soucis d'étude des phénomènes surnaturels constant pour parvenir à ses fins.



On peut donc voir comment certaines alliances, comme l'Invictus et la Lancea Sanctum, ou encore le Cercle de la Vieille et les Carthiens, peuvent parfois sembler partager des buts ou une certaine vision des choses. C'est le cas parfois, mais pas toujours. A Paris, la Lancea Sanctum est très certainement l'alliée de l'Invictus, par exemple, quand les relations entre Carthiens et Cercle de la Vieille sont plus que floues, en réalité.

Le gouvernement de Paris est en fait très archétypal d'une certaine manière, puisque sa structure féodale reflète celle de beaucoup d'autres domaines, avec des alliances qui essaient d'influencer la politique du domaine de la capitale, quand les autorités féodales, elles, répartissent les domaines surbordonnés et les droits qui en découlent selon leurs propres désirs. Là ou le schéma classique est très différent est dans le fait qu'un conseil Primogène, les Pairs de France, sont les maîtres du Domaine de Paris régnant au nom d'un Prince disparu depuis plus de 40 ans, d'une part, et d'autre pas du fait du Pacte de la Fronde qui lie, entres autres, les Pairs de France au Concile de l'Ordre d'Hermès à Paris.

Quoiqu'il en soit, on peut maintenant montrer un schéma qui représente les différentes alliances et leurs relations vis à vis du pouvoir parisien, et donc des Pairs de France, avec l'autorité et les droits découlant de l'exercice des fonctions du conseil Primogène (les Pairs, donc), et les alliances religieuses (à gauche) et politiques (à droite) qui essaient d'influencer ses décisions, l'Ordo Dracul se situant au milieu, entre les axes politiques et religieux des alliances de Paris (le schéma lui-même est adapté de l'excellent supplément Damnation City, d'où le texte en anglais) :



Ces brèves définitions faites, nous allons pouvoir maintenant décrire comment ces alliances se déclinent à Paris, au travers de son gouvernement féodal et des coteries qui composent sa population vampirique.

« Modifié: 15 décembre 2011, 01:44:48 par Benoist »